in

Peut-on utiliser le CBD contre l’épilepsie ?

La crise d’épilepsie est totalement imprévisible. Elle peut arriver n’importe où et n’importe quand même en public. Or, les convulsions inexpliquées et les spasmes incontrôlables peuvent rapidement nuire à la vie personnelle et professionnelle. Les personnes qui en souffrent ne peuvent même presque plus avoir de vie sociale. Environ 500 000 personnes souffrent d’épilepsie en France. Zoomons sur les causes et les symptômes de l’épilepsie avant de découvrir les résultats encourageants des études menées sur le CBD et l’épilepsie.

Epilepsie : symptômes et causes

L’épilepsie est une affection neurologique qui affecte l’activité électrique du cerveau. En des termes plus simples, c’est comme une électrocution qui, à faible dose, provoque des légers spasmes pouvant devenir incontrôlables à des cas de pertes de conscience. Elle est donc douloureuse et chaque crise est épuisante.

Les causes sont toujours inconnues. Il ne semble pas en effet, provenir d’une affection par un micro-organisme. Les ondes électromagnétiques ne sont pas hors de cause mais en l’absence d’études probantes, on ne peut pas affirmer qu’elles jouent un rôle important dans le déclenchement des crises.

Il semble cependant, que l’apparition des crises, notamment chez les jeunes patients de moins de 20 ans, soit le plus souvent liée à un traumatisme ou à une blessure ou encore une tumeur cérébrale. Dans le cas de l’épilepsie, c’est comme si le cerveau était court-circuité et qu’il commençait à ordonner la production d’enzyme chimique en trop grande quantité, responsable du déclenchement des crises.

Les faits sur les études menées sur l’efficacité du CBD sur l’épilepsie

Plusieurs études sérieuses ont été menées indépendamment et ont démontré que le « traitement par CBD peut réduire la fréquence des crises de moins de 50% chez 40% à 50% des patients traités » . Selon ligue epilepsie.be, organisme belge, spécialisé dans la lutte et le suivi des progrès au niveau des traitements contre l’épilepsie, a recensé 3 études publiées en 2017 et 2018.

Dans chaque étude, l’échantillon de patients testés était des enfants atteints soit du syndrome de Dravet (Trial of Cannabidiol for Drug-Resistant Seizures in the Dravet Syndrome, 2017), soit du syndrome de Lennox-Gastaut (Effect of Cannabidiol on Drop Seizures in the Lennox–Gastaut Syndrome, 2018). La procédure utilisée est identique en donnant du placebo à une moitié des patients et un traitement à base de CBD chez l’autre moitié. Dans les deux cas, le traitement au CBD en question est toujours une huile de fabrication contrôlée par la firme pharmaceutique Epydiolex. Sa concentration en CBD est inférieure à 10% c’est-à-dire environ 100 mg/litre.

La diminution des crises convulsives de 50% a été constatée chez près de 42%-43% des patients sous CBD contre 17% à 27% pour les patients sous placebo. Elles sont associées à l’apparition d’effets secondaires légers à modérés comme la diarrhée, la somnolence ou encore les perturbations des enzymes hépatiques.

Une autre étude synthèse, randomisée et contrôlée avec un échantillon plus large a été réalisée dans le but d’évaluer l’efficacité du CBD sur le long terme et également le niveau de tolérance des patients. La population étudiée est composée de patients épileptiques, adultes et enfants, avec des causes variées. Cette fois-ci, 52% des patients ont moitié moins de crises mensuelles. (Long-term safety and treatment effects of cannabidiol in children and adults with treatment-resistant epilepsies: Expanded access program results, 2018).

En conclusion, le CBD sous la forme d’huiles essentielles offre un rapport bénéfice-risque acceptable en permettant d’obtenir des résultats encourageants pour les patients souffrant d’épilepsie réfractaire à toutes autres formes de traitement.

Quel rôle va jouer le CBD dans le traitement de l’épilepsie ?

Pathologie neurologique courante, l’épilepsie touche actuellement près de 50 millions de personnes dans le monde. Dans sa forme la plus sévère, cette maladie peut provoquer des crises répétitives et handicapantes qui vont affecter la qualité de vie du patient.

En outre, cette forme grave ne répond pas bien aux traitements médicamenteux conventionnels. Elle peut être très difficile à traiter. Si bien qu’en l’absence de solution concrète, les patients souffrant d’épilepsie réfractaire ainsi que leur famille, vivent dans l’angoisse permanent et la peur d’une prochaine crise. Inutile de rappeler qu’une crise d’épilepsie non découverte à temps peut être fatale.

C’est dans ce contexte que les traitements alternatifs comme le CBD interviennent. Cette substance est en vente libre et peut être utilisée dans le cadre d’un traitement phytothérapeutique chez les enfants comme chez les adultes. Même s’il s’agit d’une médecine alternative, il faut respecter les protocoles de suivi et les dosages recommandés par des agents de santé experts.

Les molécules de cannabidiol vont s’accrocher aux capteurs situés dans l’organisme. Ils vont changer le message qui va être envoyé au cerveau, l’obligeant à réduire l’activité chimique et rétablir l’équilibre interne.

Mais qu’est ce que le CBD ?

Le cannabidiol ou CBD est un composant du plant de chanvre connu pour ses effets relaxants, antalgiques, anxiolytiques et anti-inflammatoires. Il ne faut pas la confondre avec le THC qui est également issu du chanvre mais qui a des effets psychotropes (euphorie, expériences sensorielles accrues, dépendance).

Le CBD est en effet, une version plus douce, extraite des fleurs de cannabis ou chanvre et qui n’est ni psychoactif, ni addictif. Ces propriétés anticonvulsivantes et neuroprotectrices sont très utiles dans le traitement de l’épilepsie. Il détend et réduit le stress rapidement.

Le CBD peut soigner une longue liste de maux et de symptômes. Il peut se présenter sous plusieurs formes (cristaux, wax, e-liquides, huiles…). Pour les patients atteints d’épilepsie, l’huile à base de CBD est la forme la plus adaptée pour mieux contrôler le dosage. Il représente un nouvel espoir de retrouver une vie plus ou moins normale.

Comment se procurer du CBD ?

Pour que les produits contenant du CBD puissent être commercialisés, le taux de tétrahydrocannabinol ne doit pas dépasser les 0.2%. La vente et la production du CBD en France est encore rigoureusement contrôlée mais en phase d’être mieux encadrée par la loi. Par contre, l’achat, la possession et la consommation sont libres. Si les français devaient se rendre dans un pays de l’UE pour s’approvisionner avant, il est maintenant possible d’acheter sur le territoire.

L’activité des magasins de CBD en France est donc parfaitement légale. Ces professionnels commercialisent une large gamme de cannabis sans THC avec une grande diversité d’arômes et concentration en CBD. Avec une activité aussi réglementée et surveillée, les magasins de CBD en ligne prennent toutes les précautions pour proposer des produits qui respectent les dispositions légales. Il n’a donc à priori, aucune inquiétude à avoir si l’on veut s’en procurer en France sur ordonnance.

Peut-on refuser la mutuelle de son employeur ?

Puits canadien, définition, installation, avantages