in

Comment avoir une pelouse parfaite ?

La pelouse ne dépasse pas les 30 cm de hauteur. Elle est formée particulièrement de graminées comme les gazons. Pour votre santé, elle a un rôle à jouer. Mais sur le terrain, la pelouse arrive à purifier l’air. En même temps, elle sert également comme régulateur de la température.

L’objectif de tout propriétaire est de bénéficier d’une pelouse parfaite et en très bonne santé. De ce fait, il va profiter pendant les beaux jours des bienfaits de cette verdure. Des conseils et des astuces sont disponibles. À travers cet article, vous pouvez en connaître certains d’entre eux. Comme cela, vous pouvez prendre les dispositions utiles pour que votre pelouse reste en très bonne santé.

Une pelouse bien tondue

La pelouse doit avant tout être tondue périodiquement. Ainsi, la tonte est à effectuer une à deux fois par semaine au printemps et en automne. En été, elle est recommandée pour un intervalle de 10 à 15 jours. Ensuite, il faut éviter de tondre quand l’herbe est humide.

Dans la pratique, la tonte ne suit pas de règles bien définies. En effet, elle dépend de la saison, du climat, des conditions météo et du type de gazon. Parfois, le calendrier lunaire est également pris en compte.

La pelouse d’ornement est tondue plus courte par rapport à la pelouse d’agrément. La première se compose de meilleures variétés sélectionnées pour leur aspect esthétique à cause de la finesse du feuillage. Elles poussent lentement d’où leur capacité de vous fournir un tapis végétal dense.

Quant aux gazons d’agrément, ils sont spécialement conçus pour :

  • être résistants aux piétinements et aux aplatissements
  • supporter une forte affluence
  • résister à la sécheresse et au jaunissement
  • ne nécessiter qu’un minimum d’entretien

Une bonne tonte pour une belle pelouse

Pour votre tonte, vous devez à tout prix la réussir afin d’obtenir une belle pelouse. Pour y arriver, vous aurez à régler la hauteur de votre tonte en fonction de l’état de celle-ci. Puis, vous n’avez qu’à appliquer les conseils qui suivent. Pour un gazon jeune et humide, une tonte haute est indiquée. Dans la mesure du possible, vous pouvez tondre au mieux une fois par semaine. Comme cela, votre pelouse sera revigorée.

En outre, il faut toujours tondre au bon rythme et dans le bon sens. Cela vous oblige à partir du centre vers les bords de la pelouse. Cette méthode s’applique à la perfection si celle-ci n’a pas été récemment tondue.

Quelques principes à suivre

Un principe accepté par tous consiste à ne couper plus d’un tiers de la longueur initiale du brin d’herbe. Alors, une pelouse haute de 3 cm ne doit pas être tondue. Vous devez dans ce cas attendre qu’elle fasse environ 4,5 cm de hauteur pour la tonte.

La hauteur du brin d’herbe et la longueur de la racine sont étroitement liées. Par conséquent, une pelouse assez rase ne s’enracine pas profondément. Elle devient ainsi gourmande en eau et finit par être moins résistante à la sécheresse. Cela vous guidera donc pour l’été pour augmenter la hauteur de la coupe.

Choix de la tondeuse mulching

Le mulching se traduit par une technique de tonte spéciale, car il n’y a pas de ramassage d’herbe. Ainsi, la tondeuse mulcheuse ne va couper que la partie haute de l’herbe. Cela s’effectue en petits bouts. Ceux-ci vont être déposés uniformément sur la pelouse. L’herbe hachée est automatiquement incorporée comme du paillis sur la pelouse. Elle va par conséquent agir en tant qu’engrais naturel.

Ce procédé permet de tondre plus rapidement, car vous n’avez pas de bac à vider. Ensuite, il réduit les apports en engrais. Également, les dépenses en arrosage diminuent.

Le marché vous offre aussi les tondeuses multifonctions. Elles tondent en mode mulching ou la méthode classique avec ramassage de l’herbe coupée.

Savoir fertiliser la pelouse

La fertilisation de la pelouse représente une étape essentielle pour rendre celle-ci la plus parfaite possible. En effet, l’épandage d’engrais fournit au gazon les éléments nutritifs nécessaires pour qu’elle reste vigoureuse. C’est également indispensable afin qu’elle soit en bonne santé et toujours verte.

Les besoins de votre pelouse varient en valeurs nutritives au fil des saisons. Pour cela, vous êtes obligé d’utiliser divers types d’engrais. Ils sont tous identifiés par une valeur N-P-K où N symbolise l’azote, P le phosphore et K le potassium.

Un engrais se constitue d’azote, de potasse et de phosphore. C’est l’azote B qui va donner la couleur verte à la pelouse tout en renforçant sa croissance. Le phosphore va alimenter et stimuler les racines, surtout pour les jeunes plants. Pour la pose de gazon en plaque, l’utilisation du phosphore est recommandée pour permettre un enracinement rapide.

La fertilisation et les saisons

L’idéal pour fertiliser votre pelouse est la mi-avril. Elle coïncide avec la période de croissance principale. De ce fait, les besoins nutritifs sont les plus élevés.

Au début du printemps, l’usage d’un engrais riche en azote est conseillé. Cela donne à la pelouse une croissance pleine de vigueur. En automne, un engrais riche en potassium permet de la préparer avant l’arrivée de l’hiver.

Les besoins en eau de la pelouse

Une pelouse a besoin de 2 à 3 cm d’eau par semaine. Cela englobe les précipitations. Si un arrosoir est utilisé, il vous faut au minimum 2 heures pour obtenir 2,5 cm d’eau, au même endroit sur votre pelouse. Une moyenne à respecter doit se situer à un arrosage environ 2 fois par semaine. Aller jusqu’à 3 est vivement conseillé pendant les mois les plus chauds.

Pour les saisons où les nuits sont froides, optez pour l’arrosage en matinée. Mais si celles-ci sont chaudes, il vaut mieux arroser en début de soirée. Quant aux pelouses qui sont bien implantées, un arrosage complet une fois par semaine suffit largement.

Arroser sa pelouse

Un arrosage vise entre autres à permettre aux racines de se développer en profondeur. Pour cela, il faut à la pelouse un arrosage abondant. Il est donc conseillé d’arroser moins souvent, mais par contre longtemps. De cette façon, la pelouse devient plus résistante pour affronter le manque d’eau et les gels de l’hiver.

L’arrosage de votre pelouse est mieux s’il est effectué tôt le matin. Cette période avant le lever du soleil est favorable pour le gazon. Le faire le soir risque de provoquer l’apparition de champignons. De même, un arrosage dans la journée est sans effet, car l’eau va s’évaporer à cause de la chaleur du soleil.

Les systèmes d’arrosage de la pelouse

Vous disposez de deux façons d’arroser votre pelouse. Vous le faites à la main à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Ensuite, vous pouvez recourir à un système d’arrosage automatique.

L’arrosage manuel s’adapte à une pelouse de moins de 100 m². En plus, la variété de l’herbe ne doit pas nécessiter un volume d’eau important. Attention, vous risquez d’y passer plusieurs heures. Des fois, l’irrigation peut ne pas être uniforme pour toutes les zones de la pelouse.

L’arrosage automatique offre une série d’avantages. C’est pour cette raison qu’il est conseillé pour les plus grandes surfaces. En effet, ce système permet :

  • de contrôler le niveau de l’arrosage en vue d’une économie d’eau
  • de distribuer l’eau uniformément
  • de gagner beaucoup de temps

Une pelouse sans mauvaises herbes

Il est possible de retenir comme un dernier critère d’une pelouse parfaite l’absence de mauvaises herbes. Ainsi, vous devez désherber assez fréquemment. Selon la superficie à traiter, vous pouvez utiliser des vielles pratiques. En effet, le sel, le bicarbonate de soude, le vinaigre et l’eau bouillante vous permettent de déraciner les herbes et de les tasser. En outre, le vinaigre blanc reste toujours un atout non négligeable pour désherber.

Ensuite, vous pouvez empêcher l’apparition des mauvaises herbes. Il suffit d’apporter à votre pelouse tous les nutriments essentiels sous forme d’engrais. Une tonte régulière  est conseillée, car la plupart de ces gerbes n’arrivent pas à supporter la tonte.

Le problème de la mousse

La mousse de votre gazon est aussi à supprimer. Elle apparait si la terre se trouve trop acide ou le sol est trop dense.  Pour l’éliminer, vous n’avez qu’à sacrifier le sol. Cela permet d’enlever les déchets qui forment un feutrage. Il ne reste plus qu’à aérer le sol avec des patins aérateurs.

Vous pouvez aussi utiliser de l’engrais anti-mousse. Il est préférable de la faire tout au début du printemps et en automne. Si vous constatez que le pH de votre sol est trop acide, il faut le corriger très vite afin qu’aucune mousse ne puisse apparaitre.        

Conclusion

De tout ce qui précède, obtenir une pelouse parfaite est à la portée de toute le monde. Seulement, cela nécessite beaucoup de volonté at aussi d’amour pour votre pelouse si verte et si attirante.

Vous disposez de tous les éléments pour agir. Alors, allez-y.

5 Outils indispensables pour le jardin

Peut-on refuser la mutuelle de son employeur ?